Search
  • rabbinathan

La sexualité n'est pas souvent discutée au sein des synagogues

La sexualité n'est pas souvent discutée au sein des synagogues et l'homosexualité est un sujet relativement tabou. Le modèle familial traditionnel est construit autour de la famille composée d’un mari juif, de son épouse et de leurs enfants. Les autres – célibataires, couples du même sexe, couples mixtes ou couples juifs sans enfant (par choix ou par circonstance) – se sentent exclus de la vie communautaire. A Esch, nous voulons que ces Juifs reviennent parmi nous!

Le judaïsme libéral est attaché au principe d'égalité en matière de sexualité. J'ai des collègues (hommes ou femmes) rabbins et ministres officiants qui sont homosexuels. Leur sexualité n'a aucune incidence sur leur capacité à réaliser leur travail. Dans nos synagogues, nous avons des membres de chaque nuance de l’arc-en-ciel, chacun apportant sa propre couleur à notre vie juive.

Le nouveau logo de la communauté d’Esch symbolise notre ouverture inclusive, notre variété colorée et notre fierté en la diversité de nos membres.

Au Luxembourg, certains ont peur de s'impliquer dans la vie communautaire, par peur de ne pas être acceptés par les rabbins. Nous voulons faire passer le message qu'aujourd’hui ils peuvent trouver un foyer juif. A travers la planète, de Brighton à Amsterdam, de San Francisco à Jérusalem, les communautés ont commencé à organiser des « Shabbats Pride » annuelles. Nous voulons rejoindre ce mouvement ici à Esch-sur-Alzette; mais d'abord nous devons nous rendre compte s'il existe réellement une demande suffisante pour qu’un tel Shabbat soit couronné de succès.

Dans le monde anglo-saxon, des cérémonies d’union de personnes juives de même sexe ont lieu depuis plusieurs années. Les récents débats autour du mariage homosexuel en France ont conduit à des discussions semblables au sein du Conseil rabbinique francophone « KEREM » dont je suis membre fondateur. Aujourd’hui, si un couple juif homosexuel devait m'approcher en vue de célébrer leur mariage, je serais heureux de le célébrer sous la Houppa. Une liturgie appropriée est en cours d'élaboration.

Nos valeurs juives libérales sont basées à la fois sur nos traditions et sur notre compréhension du monde moderne. Dieu a créé chaque personne différemment, et nous avons appris à embrasser cette différence. Dans son livre « Queer Theory and the Jewish Question » (traduction libre du titre : « Théorie Homosexuelle et la question juive »), l'universitaire américain Daniel Boyarin s'est penché sur les affinités entre judéité et homosexualité, entre homophobie et antisémitisme. Il retrace les liens entre les deux identités, en faisant référence à la nécessité qu’éprouvent parfois les juifs et les homosexuels à rester « dans le placard » et ce que cela signifie pour eux d’en « sortir ».

Alors que Hanoucca approche, nous considérons le miracle de la survie du peuple juif. Que vos bougies de Hanoucca soient tout simplement blanches ou plutôt de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, cette année, pensez à cela en les regardant brûler. Nous avons besoin que tous les Juifs du Luxembourg se fassent connaitre et qu’ils rejoignent notre communauté. Si vous êtes toujours « dans le placard », quelque soit votre identité, faites un pas en avant - vers Esch - pour en sortir. Nous sommes là pour les Juifs du XXIe siècle. Nous sommes petits, mais en croissance permanente. Nous persistons et nous sommes forts. Mais ce n'est qu'ensemble que le miracle de la survie du peuple juif continuera à être célébré, et que la lumière des bougies restera éclatante.

Rabbin Nathan Alfred rabbi@jewish.lu

3 views0 comments

Recent Posts

See All